Le respect du terroir

Le Domaine des Thermes compte aujourd’hui une quarantaine d’hectares de vignes, dont une quinzaine en coteaux. Les deux tiers de la propriété sont classés en AOC Côtes de Provence. Le vignoble est essentiellement constitué par les grands cépages provençaux : syrah, grenache, cinsault et rolle. Ils sont plantés dans un sol argilo-calcaire caillouteux et peu profond. « Du coup, ces ceps réclament beaucoup de travail pour donner le meilleur d’eux mêmes, assure Olivier. Nous pratiquons de nombreux labours, apportons des engrais naturel chaque année, installons dans les coteaux  un enherbement contrôlé entre les rangs. Tout cela afin de favoriser la vie microbienne, de limiter l’érosion due aux forts orages qui sévissent dans notre région et permettre à la vigne de s’épanouir pleinement pour avoir une maturation optimale des ses baies. »

Au plus près de la Nature

Olivier, Sylvain et Michel ont bien d’autres occasions de passer dans les rangs. Il y a la taille, réalisée chaque hiver pour maîtriser la croissance de la vigne. Il y a l’ébourgeonnage au début du printemps fait pour limiter le rendement et favoriser la qualité du raisin. Ou bien encore les traitements phytosanitaires : « Ils restent rares, assure Olivier, car nous travaillons selon les préceptes de l’agriculture raisonnée, utilisant le plus possible des méthodes naturelles pour entretenir nos ceps. Et puis, nous profitons d’un climat idéal avec beaucoup de soleil et un allié de poids, propre à notre région : le mistral. Il sèche nos vignes au lendemain des pluies, évitant ainsi qu’elles ne s’abîment. Cependant nous ne sommes jamais à l’abri des caprices de la nature comme le gel ou la grêle qui à tous moment et en quelques minute peuvent anéantir touts une année de travail. »

De la terre au vin...

La famille Robert soigne d’autant plus son terroir qu’il est fait pour porter le raisin. Ses pierres restituent chaque nuit la chaleur emmagasinée pendant la journée, favorisant ainsi un mûrissement régulier. Son argile conserve l'humidité nécessaire à la plante pour poursuivre sa croissance. Son calcaire apporte juste ce qu'il faut d'acidité aux baies pour qu'elles délivrent leur plein potentiel organoleptique sans mûrir exagérément. Des caractéristiques idéales qui influent positivement sur les vins de la propriété : ils sont vifs, structurés, légers en alcool mais riches en arômes.

Back to top